Histoire de Kiev

Pour l’Ukraine pas besoin de visa, d'assurance ou d'invitation seulement votre passeport suffit

Souvent surnommée la « Mère des villes russes », Kiev est probablement fondée aux alentours du IVe siècle de notre ère. Son implantation sur une grande route commerciale contribue à son rapide développement et à faire d’elle un centre commercial de premier ordre. En 882, la ville est conquise par les Varègues sous la conduite d’Oleg, qui en fait la capitale du premier État russe, la Russie kievienne. En 988, pendant le règne de Vladimir Ier (saint Vladimir), les habitants de Kiev adoptent la religion orthodoxe grecque : la ville devient le premier foyer chrétien de Russie. C’est sous le règne de Iaroslav (1019-1054) que la ville et la principauté atteignent leur apogée.

Sa situation géographique fait cependant de Kiev une cible de choix pour les envahisseurs nomades. Attaquée par les Coumans en 1203, la ville est mise à sac en 1240 par les armées mongoles du khan Batou. Kiev demeure sous domination mongole jusque vers 1360, date à laquelle elle est rattachée à la Lituanie. En 1482, les Tatars de Crimée l’envahissent ; en 1569, après l’union de Lublin, elle intègre la Pologne au même titre que toute la Lituanie. En 1667, la Russie annexe l’Ukraine en vertu du traité d’Androussovo. Au XVIIIe siècle, de grands travaux de fortification sont entrepris. Au XIXe siècle, Kiev connaît un rapide développement, et se transforme en un grand centre commercial et industriel. Capitale de l’éphémère République ukrainienne de Simon Petlioura en 1917, Kiev est occupée par les troupes allemandes pendant la Première Guerre mondiale, après la signature du traité de Brest-Litovsk (mars 1918) 

elle est le théâtre de nombreux combats de la guerre civile qui fait suite à la Révolution russe, opposant les forces soviétiques aux armées blanches. En 1934, elle remplace Kharkov comme capitale de la République socialiste soviétique d’Ukraine. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Kiev est occupée par les forces allemandes de 1941 à 1943, et est gravement endommagée ; on estime à 200 000 le nombre des victimes civiles. Après la guerre, la ville est reconstruite et reprend sa place parmi les principaux centres culturels et économiques de l’URSS. Après la dissolution de cette dernière, en 1991, Kiev devient la capitale de l’Ukraine indépendante.

Retrouvez ici quelques sites que nous vous conseillons pour bien préparer votre voyage.

La ville de Kiev en vidéo 

 Adhérentes pouvant être rencontrées à Kiev 

Quelques une des plus jolies parmi nos 150 adhérentes


En quelques minutes on vous explique notre fonctionnement sur notre plaquette ici
 

Et téléchargez notre questionnaire au format PDF et nous vous adresserons sans engagement une première sélection de profils qui vous correspondent.